AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pudding n°1

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Pudding n°1   Lun 1 Aoû - 14:37

 
N°1 | Paru le 01 août 1892 | Londres
« Elle nous tuera tous. »

Tels furent les mots d’un agent de police, lorsque, sur les coups de trois heures du matin, il découvrit le cadavre d’une pauvre malade sur les pavés froids de Londres. Alerté par les cris d’une jeune femme, le brave sergent Arthur Stoneford, accourut entre les rues de Green Street et Dunraven Street. Il y trouva Mrs Violette Hunbart, terrorisée, montrant du doigt une forme étrange aplatie sur le sol. N’écoutant que son courage, l’agent de Scotland Yard s’avança et c’est avec stupeur qu’il s’aperçut qu’il était face à une jeune femme au visage déformé de douleur. Il comprit rapidement qu’il se trouvait devant une nouvelle victime de la maladie à la simple vue des bras noircis du cadavre. Il fut alors rejoint par l’un de ses collègues et tout deux prirent en charge Mrs Hunbart. On apprendra plus tard que la défunte répondait au nom de Melody Waren, une jeune femme qui avait récemment démissionné de son emploi de gouvernante à cause de problèmes indéterminés. Les agents prévinrent rapidement le dispensaire qui vint récupérer le corps de la malheureuse et le sol fut lavé à grande eau. Mrs Hunbart et les deux agents furent également conduits au Redemption Garden, où on les ausculta par mesure de prévention. Aucun d’eux ne semblait être atteint, mais ils furent priés de revenir tous les jours au dispensaire pendant une semaine par simple prudence.

L’agent Stoneford déclarera à la presse : « Quand j’ai vu le visage de la petite Melody, simplement éclairé par ma lanterne, j’ai d’abord cru avoir affaire à un monstre. Son visage défiait toutes les lois de l’anatomie et il s’était figé dans une atroce grimace. Ce n’est que lorsque j’ai vu ses bras que j’ai compris l’affaire. On a vite quitté les lieux avec Mrs Hunbart encore toute bouleversée et on a fait venir les professionnels. Je n’oublierais jamais cette scène et surtout l’odeur qui s’en dégageait. Heureusement que je n’avais rien mangé ! »

Lors de l’intervention de l’équipe du Redemption Garden, nous avons essayé d’en savoir plus sur leurs avancées en matière de remède, mais bien que l’on ait noté la présence du Marquis de Druitt, nous avons été dans l’incapacité de l’interviewer à cause de l’équipe de sécurité du dispensaire. Nous avons été tenus à bonne distance et aucun des journalistes n’a pu voir la façon dont a été déplacé le corps de la jeune victime. Cela fut néanmoins rapidement exécuté et la rue se retrouva comme neuve en trente petites minutes, tandis qu’un corbillard étrangement aménagé, se dirigeait déjà vers le bâtiment du Redemption Garden.

L’équipe du Pudding tiendra la population informée de toute nouvelle information relative à l’épidémie.
Peter Hawkins.
Fais divers
UNE CHASSE EXTRAORDINAIRE — Lors d'une récente chasse aux renards dans l'île de Wight, plusieurs personnes ont suivi leurs limiers à vélocipède.

ANTHROPOPHAGIE — Les agents de Scotland Yard ont découvert le corps d'une jeune fille dans une église, certains de ses membres furent, sans nul doute, dévorés. On ne sait encore s'il s'agit d'un chient errant, mais les premiers résultats inquiètes et entre les rangs de la police, le mot cannibalisme aurait été évoqué.

ON RECHERCHE DES OIES — Alors qu’elles devaient se faire gaver pour les fêtes de Noël, un troupeau d’oies appartenant à Mr. Parcks s'est échappé de son enclot le 30 juillet au matin. On soupçonne un petit malin d’avoir ouvert délibérément leur parc. Un acte de vandalisme certainement très apprécié par les oiseaux en cavale. Si vous les retrouvez, leur propriétaire vous demande de les lui rapporter, promettant un rabais pour les fêtes aux âmes charitables.

UNE DICKENS PARTY a récemment était donnée à Boston durant laquelle chaque participant étaient habillés de manière à représenter un personnage de Dickens.
Petits potins londonien
On raconte que le comte Phantomhive aurait pris à son service un meurtrier et un dresseur de serpent. Caprice ou grand cœur ?

Certains charlatans prétendent que l'on peut guérir de la maladie en se passant de l'huile de baleine sur le corps. Les médecins démentent.

Il nous a été communiqué que Mrs Hadley posséderait des outils peu conventionnels pour une demoiselle. Les plus mauvaises langues assurent qu’elle s’en servirait.
On chuchote qu'il se passerait des choses étranges sous l'église de Sainte Mary, certains prêtres s'adonneraient à des purifications inutiles. Prenez garde.

La représentation de la pièce Chilpéric pourrait être annulée. La comédienne phare, jouant Fredegonde serait victime de l'épidémie.

Des clients du fossoyeur le plus couru de Londres assurent qu'il s'agirait en fait d'une femme. Reste à savoir de quelle manière ils l'ont appris.
Les petites annonces
A perdu chaton chamarré avec museau et pattes blanches, nommé Patchwork.
Cherche machine à coudre pas chère ou à louer, possibilité de s'arranger avec travail de couture.
Jeune homme cherche actrice pour jouer le rôle de sa femme le temps d'un soir.
Cherche cuisinier à mi-temps au Black Vanilla. Obligation d’avoir dix doigts. Urgent.
Jeune femme cherche un amant pour tromper l'ennui.
Vend armoire type Louis XXV, extrêmement rare, bon état, seulement £ 4 500 !
Vend oie, pleine forme, beau plumage, à gaver pour les fêtes. Graines non fournies. £ 900
Bourgeois cherche femme de ménage, logée, nourrie et payée. De préférence bien en chair.
Revenir en haut Aller en bas
 
Pudding n°1
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Courtesy Plum Pudding ~ Une poupée de porcelaine
» Le pudding à l'arsenic
» Pudding au Pain
» CANDICE LOVEGOOD SCAMANDER « j'espère qu'il y aura du pudding »
» Miss Plum Pudding est gourmande, charmante~ Voulez-vous jouer avec moi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji - Black Butler RPG :: The City :: Centre-Ville :: Le Pudding | Journal Londonien :: Le Pudding-
Sauter vers: