AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pudding nº7

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Pudding nº7   Lun 12 Sep - 21:26

 
N°7 | Paru le 12 septembre 1892 | Londres
Un tueur dans le métro.

«C’est officiel, le métro londonien est hanté par un tueur en série au caractère extrêmement violent. La population doit rester sur ses gardes !» Voilà les dernières paroles du commissaire Arthur Randall, après la découverte macabre du corps de Mr. John Wembley dans un recoin de la gare de East Puntey par un contrôleur.

Les faits remontent à la disparition de la victime le 3 septembre 1892 entre les stations de métro Puntey bridge et West Brompton. Bien que les gares et leurs alentours furent fouillés de fond en comble, ce n’est qu’une semaine plus tard, le 10 septembre, que le corps du disparu fut retrouvé. Mr. Scott Borough, employé du métro londonien fut le premier sur les lieux et a accepté de nous décrire la scène.
« J’ai tout d’abord pensé avoir affaire à un clochard, venu dormir au chaud, mais quand j’ai braqué ma lanterne sur lui pour le réveiller, j’ai compris que quelque chose n’allait pas. Son visage, déformé par un mélange de peur et de douleur, se trouvait posé entre ses genoux ! J’ai pensé que c’était pas une position pour dormir, alors je me suis approché. Je vous dis pas le bazar que c’était entre ses membres ! Il était plié en deux… Mais pas dans le bon sens… Les bras complètement disloqués et les yeux exorbités. Je suis pas resté plus longtemps, j’ai couru appeler la police et voilà. Je sais pas comment il est mort, mais j’aurais pas aimé être à sa place ! »

Après un examen rapide, les conclusions furent évidentes, Mr. Wembley était mort de la même manière que la personne retrouvée deux semaines plus tôt à la station de Wimbledon Park. Les os brisés en d’innombrables morceaux par des coûts post-mortem. Les spécialistes y voient la signature de l’assassin. Mais faits étranges, la dinde que Mr. Wembley ramenait pour le repas a disparu, alors que la bague qu’il comptait offrir à sa femme et qui permis l’identification du corps fut retrouvée dans sa veste. Personne ne s’explique cette singulière constatation, mais les causes de la mort sont à tels points semblables au premier crime, que la thèse du meurtre en série est une certitude. Autre fait troublant, la gare de l’East Puntey est dans le sens inverse de celui qu’aurait dut emprunter la victime pour rentrer chez elle et le billet de Mr. Wembley ne lui permettait pas de se rendre à cette station. Le corps fut donc déplacé par le meurtrier qui a peut-être bisé les os de sa victime pour mieux pouvoir la transporter. Aucun autre indice n’a encore été découvert, mais la police compte dès aujourd’hui placer les gares des alentours sous surveillance.

De plus, nous avons récemment appris que la première victime retrouvée à la station de Wimbledon Park a enfin été identifiée ! Il s’agit de Mr. Lucius Burnett. Cet honorable père de famille travaillait dans un petit magasin d’antiquité et rentrait chez lui après avoir acheté du poisson frais sur les quais. Là aussi, son acquisition ne fut pas retrouvée, et son portefeuille découvert dans ses poches ne manquait de rien. Le mobile du crime reste donc un mystère pour les agents londoniens.

Autre fait inquiétant, la disparition de Mrs. Elena Stevens a été signalée le 11 septembre dernier dans la gare de Southfields. C’est son amie, Mrs. Margaret Jonhson qui donna l’alerte. Alors qu’elle avait laissé la jeune femme le temps d’acheter des tickets, elle fut très surprise de ne plus la retrouver sur le quai de la station à son retour. Pensant qu’elle s’était sentie mal, elle remonta la chercher dans la rue, mais ne trouva personne. Scotland Yard prend ce cas très au sérieux car la station de Southfields, se situe un arrêt avant celle de East Puntey où le corps de feu Mr. Wembley fut découvert. Lors de sa disparition, Mrs Stevens portait une robe couleur cannelle, un chapeau à larges bords orné de plume de faisan provenant de chez le tailleur Mr. Ruthven, en plus d’une paire de gants blanc et d’un boa de plumes noires. C’est une demoiselle relativement fine et de petite taille ne dépassant pas 5 pieds. Elle portait de longs cheveux bruns attachés en chignon, a les yeux noisette et un grain de beauté sous l’œil droit. Si vous avez vu, ou que vous apercevez cette jeune femme, prévenez immédiatement Scotland Yard, sa vie est peut-être en danger !

Pudding reste sur ses gardes et tend l’oreille pour vous tenir informé de la suite des événements ! Soyez prudents !
Victor Chumley
Faits divers
PÉDALER DANS LA SUIE — Il y a quelque temps un étrange spectacle se déroula devant le regard des habitants de Earl street. Une cheminée se retrouva avec deux jambes, pédalants dans le vide pendant dix bonnes minutes. Leur propriétaire finit finalement par s'extirper, un rouquin borgne, couvert de suie. Le malheureux, déséquilibré, termina sa périlleuse aventure par une chute du toit. Il y a vraiment des journées où l'on devrait rester couché !

À NE PAS MANQUER ! — Rendez-vous tous au parc de Wimbledon pour assister au spectacle des singes savants ! Une démonstration époustouflante à ne surtout pas rater ! Venez nombreux !

LUXUEUX REPAS — Alors que la duchesse de Livington Pensait avoir perdu un pendentif onéreux orné d'une perle noire et de plusieurs petits diamants. Son fils âgé de 3 ans lui apprit joyeusement qu'il n'avait fait qu'une bouchée du "bonbon". Autant vous dire que le retour du bijoux se fait attendre.

PROMENADE MORTELLE — Le 11 septembre, tard dans la nuit, un accident terrible survint au milieu de King’s Road. Un nain complètement ivre s’est fait renversé par un fiacre alors qu’il traversait la route en titubant. Le conducteur ne l’a aperçu que trop tard et le malheureux succomba à ses blessures avant d’arriver à l’hôpital. L'homme était l'ainé d'une fratrie de trois et était connu dans la capitale pour l'excellente instruction qu'il avait reçu. Son enterrement aura lieu le 14 septembre.

NOUVEL EXPLOIT AERIEN ! Au sud de l’Angleterre, un prototype d’avion a décollé à plus de 24 pouces du sol sur une longueur de 330 pieds ! Il est certain que, sous peu, l’homme étendra son pouvoir jusqu’au ciel !
Petits potins londonien
Le célèbre gentleman cambrioleur français, Arsène Lupin, serait impliqué dans un meurtre à Londres. La police tente d’éclaircir ce mystère.

L'honorable famille Carter aurait succombé au caprice de leur fille unique et ainsi acheté une moufette à la demoiselle. Depuis les visiteurs se font rares.

Des passants auraient fait une étrange rencontre à l'est de Londres. Ils affirment avoir rencontré un Lacerta bilineata géant qu'ils se seraient amusés à nommer Hyppolite.
Mr. Marino Malerba, chasseur, fut tué en tirant sur un cerf qu'il repéra sur un rocher qui surplombait l'endroit où il se trouvait. Il atteignit sa cible mais en tombant, le cerf l'écrasa.

Le gorille de l’Exotic Circus toujours malade. Les employés sont inquiets, mais les vétérinaires semblent confiants.

Des ragots racontent que le manoir Phantomhive serait le lieu de tous les plaisirs. Le comte est soupçonné de prendre du bon temps en compagnie de deux de ces employés.
Les petites annonces
Facteur voudrait récupérer sa chaussure gauche perdue au 12, Cross Street, pendant un combat acharné contre un teckel.

Ouverture du café le Petit Potin, 12 Ladybird Street. À déguster les meilleurs boissons françaises, cafés d'exceptions. Recommandé par le Marquis de Druitt.
Mrs. Blake Eliacin cherche un homme solide pour passer un contrat. Merci de la contacter si vous êtes intéressé au 74 Bridle Ave.

À Boby. Poulet récupéré. Très bon état, encore toutes ses plumes et toutes ses dents. RDV au point de chute à 13 h. Ne pas oublier le blé.
Vend carte ancienne, bon état, signée capitaine Flint. Indique trésor caché sur île déserte. Découverte non garantie.

Loue petite chambre dans une garçonnière, £ 90 par mois. Demande loueur calme, bien tenu et beau garçon. Les rustres prendront mon rouleau sur la tête !
Recherche jeune apprenti doué avec les animaux. S’adresser à l'Université de Gressenheller et demander H. Layton.

A égaré échelle entre Margaret Street et Wells Street. Objet en bois, long de plus de 2 mètre, manque un barreau. À rapporter à la rédaction de Pudding.
Revenir en haut Aller en bas
 
Pudding nº7
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Courtesy Plum Pudding ~ Une poupée de porcelaine
» Le pudding à l'arsenic
» Pudding au Pain
» CANDICE LOVEGOOD SCAMANDER « j'espère qu'il y aura du pudding »
» Le pudding à l'arsenic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji - Black Butler RPG :: The City :: Centre-Ville :: Le Pudding | Journal Londonien :: Le Pudding-
Sauter vers: