AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eliot Von Christ ~ The mortal flames. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eliot Von Christ

avatar

Date d'inscription : 30/07/2010
Nombre de messages : 161
Localisation : Erre souvent dans les rues.

Feuille de personnage
Age [RP]: Le vrai ? Inconnu. Physiquement ? 14 ans
Fonction/Rôle: Inconnu

MessageSujet: Eliot Von Christ ~ The mortal flames. [Terminé]    Dim 12 Sep - 20:23

¤~Généralités~¤

Nom :
Von Christ

Prénom :
Eliot

Race :

Démon

Age :
Age physique : Environs quatorze ans
Age réel : Inconnu mais, ça fait cinq cent quatre-vingt dix ans qu'il est sur terre.

Sexe :
Si vous aviez pas remarqué : Masculin

Rang :
Euh...Il en a pas vraiment.

Rôle/Fonction:
Charger de réduire légèrement la population ? ~ Ou alors aucun

Nationalité :
Italienne il parait

Sexualité :
Comme il dirait (ou pas) : Cela ne vous concerne en aucun point, non ?

Avez vous lu le règlement ? :
Spoiler:
 



¤~Descriptions du personnage~¤

Description physique :


Apparence physique :

A vu d'œil Eliot est jeune âgé d'environ quatorze ou quinze ans, ironique pour un démon de plus cinq cent quatre-vingts dix ans , étant plutôt petit de taille. Ose lui dire que c'est un nain et tu ne vivras pas très longtemps, ayant une silhouette mince, il est souvent prit pour une chose fragile enfin, fragile tout est relatif; quand tu le vois te menacer avec un couteau.... Tu n'en seras plus aussi sûr. Donc, loin d'être malhabile, il a une très grande facilité et légèreté dans ses mouvements. Son visage est lisse, ses joues arrondis, aux courbes fines. Un visage assez poupin marquant son aspect adolescent, le teint blanc légèrement rosé, il est d'une physionomie plutôt enfantine. Des cheveux blonds clairs ébouriffés en permanence sauf quand ils sont humides, comme impossible à conditionné autrement, allant un peu près jusqu'à son cou, barrant son front avec une frange improvisée, s'arrêtant au-dessus de ses yeux et plusieurs mèches encadrant joliment son visage. Deux yeux rouges électrisants, luisants d'une teinte rubis vibrante, un regard calme et blasé, pétillant de colère, de malice ou encore de gourmandise. Un nez finement dessiné, une bouche fine et subtilement rosé, des pommettes elles aussi rosées, ses oreilles percées portant souvent deux bijoux du plus bel effets. Ses épaules sont minces a l'aspect chancelant, pourtant il tient très bien sur celle-ci, il faudrait vraiment quelques choses de très fort pour le mettre à terre, les mains fines et douces aux ongles longs, un peu arrondis aux bouts, souvent peints d'une jolie couleur pourpre, jamais raillé alors qu'il n'a pas l'air d'y faire si attention que ça, encore plus bizarre Eliot ne les a encore jamais cassé, pas une fois depuis ses presque six siècles d'existence. Sa marque pour les contrat est tatouer en rouge sur le bas de son dos.

Allure et goût vestimentaire :

Ses jambes élancées malgré sa petite taille lui donnant une démarche assurée et gracieuse. Eliot, il s'habille simplement, en fait il s'en fiche complément mais, bon il préfère que ça soit sobre et dans des tons Noirs/Blancs/Rouges et autres dégradés... Enfin, remercions tous Kilian et ses talents pour la couture, sinon les Von Christ seraient un peu moins charismatiques, non, finalement ce n'est pas possible. Même habillé n'importe comment, ils le sont. Bref, après ce petit passage très très glorifiée et purement subjectif, passons... Enfin, même s'il se fiche de comment il peut être habillé, il aime les beaux vêtements et change donc souvent de tenue, limite paradoxal donc.

Description psychologique :

A trop jouer avec le feu. On s'y brûle~
Parfait exemple de la mentalité d'Eliot, fait ton malin ? Vas y que je te brûle. Eliot est vrai un gamin ! Tout mignon, un vrai ange, vraiment adorable le gosse parfait mais, ça c'est avant qu'il ouvre la bouche ou qu'il décide qu'il n'a pas à se montrer gentil avec la personne, seulement en deux trois mots, il est capable de t'envoyer sur les roses, il dit souvent ce qu'il pense quitte à être mal vu, ça le rend un brin énervant, son attitude nonchalante et sa grande impassibilité font que quand il s'énerve on à vite l'impression qu'il en fait trop... Même s'il est souvent que partiellement franc, il ne ment pas vraiment, il ne dit pas tout. Il n'a rien a gagner à être gentil avec les gens qui ne lui servent à rien, donc il ne l'est pas forcément ce qui le rend un peu froid voir distant, ironique donc puisqu'il est "feu", changeant tellement facilement d'humeur, les seules personnes avec qui il est réellement gentil sont ses deux frères et encore ils leurs arrivent de se bagarrer, limite avec ses contractants c'est parfois une crème, une crème hypocrite mais quand même, avec les gens qui lui fournissent la nourriture qu'il aime ? Il est de temps en temps adorable. Quand Eliot mange il ne pense qu'à manger, quitte à s'en mettre partout... Un des rares moments où il n'a pas l'air de manigancer quelque chose c'est bien là ! Le blondinet n'aime pas spécialement les humains, les trouvant vraiment trop facilement manipulable, pas assez crédible, changeant trop vite aussi bien physiquement que mentalement, trouvant vite ce qui est différent étrange. L'autre chose qu'il hait c'est l'eau, pas l'eau chaude il prend ses bains brulants voir pire non, l'eau froide sa seule véritable phobie, il se met d'abord à pleurer, il panique après se brûle tout seul et si on l'arrête pas il brûle ce qu'il y a autour, pourtant il n'a pas l'air d'avoir de problèmes avec son ainé qui maitrise l'eau. Sinon Eliot est un spécialiste du subtil et de la menace, il aime s'en prendre aux êtres qui se pensent fragile ou qui le sont, les êtres qui s'aiment, qui se trouve parfait et qui ont peur qu'on les abimes, des fois il leur montre plus beaux qu'eux, plus "parfait" s'amusant de leur réaction, enfin, malgré sa petite carrure il a plutôt de la force.

Autres choses à signaler :
Sa fameuse phobie à l'eau. ~
Une tendance pyromane. ~
Son amour pour le liquide rouge. ~
Sa capacité à manger pendant des heures sans le moindre problème~


¤~Histoire~¤

Il me semble que c'était pendant l'année 1594; belle année soit dit en passant.
Tout droit sorti des enfers, nous avons posé pied sur le vieux continent, dans un pays nommé par les humains : "Italia"; le pays était en mouvement, tout avait l'air nouveau, les humains ne s'arrêteront ils donc jamais ? Le but de chaque démons étant initialement de récolter des âmes, s'aidant de notre fameux contrat. Nous avions décidé, mes deux ainés et moi, de le faire tous les trois sans nous séparer. Nous nous sommes donc rendus à Florence : l'une des plus belles villes de l'Italie, sûrement pour le confort de vie, celui-ci fut donc assuré quand nous rencontrâmes les Von Christ, charmés par notre apparence, ils ne se sont même pas demandé comment nous étions arrivés ici; nous avons seulement eu droit à la ribambelle de : "Oh les pauvres enfants" et tous ce genre de choses. Plus tard nous avons gardé ce nom, certes chez eux il n'y eu que le nom et l'âme qui m'aie séduit. La femme Von Christ étant stérile ils nous avaient adopté, moi à la tête du père j'avais logiquement cru, enfin...Passons, ils avaient déjà adopté deux enfants, des jumeaux et dans leur folie des grandeurs avaient dû se dire mais, pourquoi pas trois de plus ? Le plus important, c'était quand même les contrats, rien a faire de leurs motivations...Ils n'ont pas été difficile à obtenir. Kilian l'ainé de nous trois, s'occupa du père, celui-ci en plus de ce que je lui soupçonnais... Avait bien d'autres défauts, il était avare et jaloux, Kilian en profita pour le marquer, il souhaita la richesse, son vœux fut exaucés sans peine, il souhaita l'exclusivité de sa femme, il l'eut. Alexander mon deuxième grand-frère se chargea des jumeaux, il les séduit sans efforts leurs imposants de le partager, ce qu'ils acceptèrent, je me rappelle même qu'ils se battaient pour aller chercher son repas...Pathétique, il fit donc un contrat avec ses deux là. Moi, je me chargeai de la mère cette humaine m'aimait bien ses : "Eliot mon garçon adoré" me le prouvait bien, ce fut donc d'une facilité qui m'infligea, que je gagnai sa confiance, que je lui glissai avoir entendu son mari gindre sur son compte, puis je lui confiai qu'il m'avait frappé, j'avais seulement brulé légèrement mon bras pour lui faire croire à un bleu, la pauvre n'étant pas médecin n'a même pas vu la différence, quand je vous dis que les humains sont grotesques, je lui racontai qu'il la frapperait bientôt, que si elle faisait rien son si "beau" visage y passerai sans aucune hésitation, elle paniqua bien vite et je conclus facilement mon contrat avec elle. Nous avions tous passés nos contrats avec aisance, il nous manquait plus de nous défaire de ses nuisances. Le père débarqua un soir fou de rage et se débarrassa de sa tendre femme, j'en conclus facilement à l'œuvre de Kilian. Le père ? Il fut le suivant à mourir. Alex rapporta aux jumeaux son pseudo viol en accusant leur père, ils le supprimèrent. Puis nous leur racontèrent moi et Kilian, que l'un voulait s'envoler avec Alexander en laissant l'autre derrière, ils s'entre-tuèrent donc pour son amour. Tous les contrats respectés nous partîmes pour Paris. La fille dont se charger Kilian là-bas me faisait limite peur, naïve et sa voix était, bizarre. Nous fîmes pareil qu'en Italie. L'Irlande fut un instant de repos j'ai beaucoup ri là-bas, quand je me suis rendu compte que Alex n'avait pas eu le garçon de la famille, dommage que désormais nous ne tirons plus à la courte paille nos victimes. L'Écosse ? Même schéma, bientôt nous arrivâmes en Angleterre. La famille nous adopta d'une bien étrange façon, ils nous prirent pour les enfants de leurs cousins mort dans un quelconque incendie, qu'il me sembla avoir provoqué. Alex se chargea du père. Un vieux pervers de quarante ans fou amoureux de sa propre fille... La femme morte de jalousie fut pour Kily et moi j'eus droit à la fille folle amoureuse d'un pâtissier qui carbonisait ses gâteaux... Elle m'en fit gouter, je n'en garde pas un très bon souvenir. Ils moururent tous, il n'y a pas si longtemps.. Et nous héritâmes, pauvres petits orphelins, de leurs immense bâtisse. Dans laquelle nous nous établîmes.

To Be continued ?
Of Course.


_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Eliot Von Christ

avatar

Date d'inscription : 30/07/2010
Nombre de messages : 161
Localisation : Erre souvent dans les rues.

Feuille de personnage
Age [RP]: Le vrai ? Inconnu. Physiquement ? 14 ans
Fonction/Rôle: Inconnu

MessageSujet: Re: Eliot Von Christ ~ The mortal flames. [Terminé]    Lun 21 Fév - 20:52

Et on retourne l'échéquier...
L'histoire continua , quelques années s'étant écoulées... Enfin quelques années, deux belles années pour être exact , et puis belles … tout est relatif. Deux ans, deux longues années venaient donc de passer... Pendant ces deux années rien n'auraient dû changer, rien du tout. Ni l'apparence physique du cadet Von Christ, ni sa situation familial , alimentaire , sociale , ou financière . Rien , nada , nothing . Rien n'aurait dû bouger d'un centimètre , que dis-je d'un millimètre ! Car ces deux longues années étaient en fait une période infiniment petite dans la vie d'un démon de plusieurs siècles qui avait vécu sans finalement beaucoup de changements majeurs dans sa vie . Si l'ont y réfléchit bien , durant tout ce temps ça avait toujours été lui, ses frères, une famille de « ressources humaines. » ou plutôt un « garde mangé » . De l'alimentaire donc ou plutôt des jeux entre les trois frères Von Christ … ça avait toujours été ça , toujours. Après une mort plutôt rapide des victimes, et un changement de régions ponctuel , environs chaque siècle...

Mais il avait toujours eu ses deux frères à ses côtés, ils avaient toujours été là pour lui , il avait toujours pensé que jamais cela ne changerait ... D'ailleurs pourquoi cela aurait il changé ? Il n'y avait aucune raison à ça ! Ils avaient toujours été ensemble , ils habitaient ensemble , se voyaient chaque jour...

On peut dire que c'était comme un bonheur doux , il ne lui en fallait pas plus à Eliot ... Leur arrivée à Londres avait fini par changer les règles du jeux, ils s'étaient séparés sans s'en rendre compte puisqu'ils chassaient maintenant séparément, dû à un contrat passé par Alex . Enfin … Eliot s'en était vaguement rendu compte , de l'éloignement de ses deux frangin, puisqu'il avait été le seul Von Christ à revenir bredouille, n'ayant toujours pas décroché de contrat. Mais, il se garda d'en parler à ses frères . D'abord Kilian se serait sûrement moqué, et d'autre part , il n'allait pas les décevoir comme ça... Et puis il avait encore le temps non ? Le temps, peut-être mais le temps passait... Et après tout qu'est-ce que le temps pour un démon ? Quand tout le monde autour de soit est éternel ? À vrai dire pas grand-chose. Peut-être avait-il un peu faim, rien d'insurmontable en soit, il pouvait bien y survivre.

Tout aurait très bien pu continuer comme ça … Mais non ! Il fallait toujours qu'il y ai un truc qui cloche. Il faut croire que la tranquillité n'existe pas. Et un beau jour les deux plus jeunes Von Christ se rendirent compte que leur ainé les avaient quitté, sans explications, sans mot , sans rien. Ce fut un tournant important...

D'abord l'incompréhension, ils avaient tous les deux décidé de le chercher, séparément .
Eliot avait ratissé le pays, le vieux continent, le nouveau et partout où ils auraient pu le trouver... Même les terres froides où Eliot avait horreur d'aller, il y avait mit les pieds... Chaque recoin avait été fait, même en enfer. Il n'avait rien trouvé, jamais rien trouvé, il n'était nulle part, pourtant il n'aurait pas pu s'évaporé comme ça... Alors il avait cherché à nouveau, encore et encore et peu à peu l'incompréhension c'était transformé en colère...
La colère, une colère sourde à tout propos, ce qui était au début une recherche du frère disparu était devenu une chasse à l'homme. A celui qui le descendrait en premier un peu... Même s'il ne savait pas encore bien s'il le ferait une fois devant lui...
Une fois devant lui hein ? Il faudrait déjà le retrouver, toutes les recherches ne menaient à rien , personne ne l'avait vu, personne ne l'avait connu , on ne l'avait même pas entre-aperçu . Il s'était évaporé comme de la neige au soleil... Quoiqu'il en soit, la comparaison avec la neige lui allait à la perfection.

Vient ensuite le refus de l'abandon, puis la résignation . La haine violente mais silencieuse démontrant que quelque chose c'était brisé ou plutôt que quelque chose avait été arraché avec hargne. Mais … quand on en arrive là.... Qui a-t-il encore, à faire ... À commencer ? La lassitude d'une vie démoniaque , l'éternel effrois de la faim gourmande qui hante, qu'il en soit conscient ou pas . Pour chaque démon normalement constitué. L'énergie qui étreint chaque être vivant jusqu'au dernier souffle.

Que faire de ça ? Cette foutue pourriture qui jonche les rues sale des quartiers pourrit de Londres pourrit comme sa population de rat-humanoïdes , qui continue quand même à se balader tranquillement. Chacun continue sa petite vie sans se soucier de celui qui meurt à ses pieds, l'écrasant presque en marchant le long d'un trottoir, chacun continue sa petite vie stupide et inutile ... Aussi stupide qu'éphémère.

Alors ? Que commence-t-on avec une bande de créature qui trouve encore la force de ramper à terre une fois qu'on leur à tout pris ? Que faire de ça ? Les précipiter dans la folie ? Les finir cruellement et les laisser mariner dans une mare de sang ? C'est ce qu'il avait finalement toujours fait, ça. Son existence se résumait donc seulement à quelque chose d'aussi... Idiot que de jouer avec de la nourriture en triant celle qui, sûrement, est périmée . Pousser le couvercle des égouts pour la jeter dedans … Car, l'humain n'était qu'un vulgaire bout de viande pour ce petit démon . Ne s'était-il pas toujours nourrit d'eux ? Pourquoi les considérer autrement après tout . C'était la chaîne alimentaire, les démons dévoraient les âmes humaines comme les humains dévorent le poulet, le veau, le porc... Éprouvaient-il eux un moindre remord ? (laissons les végétariens de coté.) Non , alors pourquoi ne pas simplement faire comme eux ? Définitivement, sa vie se résumait à très peu de choses... Être avec ses frères, trouver son prochain repas et se balader. Mais la disparition avait été le seul élément déclencheur pour se rendre compte de cette vie si... Simpliste. Une vie qui lui avait pourtant suffit jusqu'à maintenant, puisque rien n'importait vraiment pour le blondinet. Absolument rien n'avait jamais été important, sauf ses frangins puisqu'ils étaient les seuls à s'occuper de lui.

On dit que la fin peut être un nouveau départ. La fin, hein ? ... Au fond du puits de désespoir sans fond , dans lequel on t'enterre alors que tu respires encore... Est-ce vraiment une fin ? Où un délais morbide ?... Personne ne veut le savoir. Mais la déception intense que ressentait le cadet Von Christ par rapport à la trahison de son ainé était comparable à un gouffre. Depuis le début de la recherche, le coup de poignard de l'abandon de l'ainé creuse une plaie vive qui saigne abondamment...

Mais, voilà c'était comme ça, il les avait quitté , il ne fallait plus essayer de le nier, se résigner et l'accepter. Enfin l'accepter, tout est relatif... Mais, il finit par renoncer, après deux ans à sa recherche , il décida finalement de retourner à Londres, dans l'espoir d'y retrouver Alexander qui se serait aussi lasser des recherches. Autant attendre. Attendre... Pouvait-on attendre une éternité ? Eliot n'avait jamais été avide de vengeance, la vengeance était longue et froide, lui était plus direct et chaud. Mais, le froid plairait à son ainé, non ? Enfin, tout ça c'est seulement s'il revient un jour. Il en doutait assez. Mais, bon... Si tout cela pouvait arriver en deux années il pouvait bien revenir... C'était si fatiguant.


_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Eliot Von Christ ~ The mortal flames. [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BARAK OBAMA : NI JESUS-CHRIST, NI FIDEL CASTRO
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Flames of war [Battlefront]
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji - Black Butler RPG :: Présentations :: Présentations :: Fiches Validées :: Démons-
Sauter vers: