AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 London's Murder follow you ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michael Perry
Liar's Mask
avatar

Date d'inscription : 08/10/2010
Nombre de messages : 151
Localisation : Tente de rester éloigner pour le moment

Feuille de personnage
Age [RP]: 25 ans
Fonction/Rôle: Domestique / Criminel

MessageSujet: London's Murder follow you ♫   Ven 8 Oct - 14:01

¤~Généralités~¤

Nom : Mon nom est Perry.

Prénom :Je me prénomme Michael.

Race : Je ne suis rien qu'un simple humain de tout ce qu'il y a de plus normal.

Age : Je suis âgé de 23 ans.

Sexe : Je suis un homme.

Rang :Un simple civil, rien d'autre.

Rôle/Fonction:Je suis garde du corps le jour (ou domestique à voir) et criminel la nuit.

Nationalité :J'ai la nationalité anglaise.

Sexualité : Bisexuel.

Avez vous lu le règlement ? (code) : [code validé by Sebas-chan]


¤~Descriptions du personnage~¤

Description physique :

Rien n'est exactement tel que nous le voyons … tout n'est qu'illusion. Il ne faut jamais se fier à ce que les yeux nous montre. Ce n'est pas parce que quelqu'un vous paraît normal qu'il l'est réellement. Michael ne fait pas lui non plus exception : il est d'apparence tout ce qu'il y a de plus normal en réalité, il ressemble à n'importe quel être humain qui mène une simple et heureuse existence. Quoi que heureuse serait un peu exagéré dans quelques cas.
Michael, qui est comme à peu près la plupart des habitants de l'Angleterre, est de taille moyenne, possède une stature élégante, qui laisse plus d'une femme (et pourquoi pas des hommes) en émoi. Le pas léger, il a une démarche assez droite, qu'il se doit d'avoir pour son travail de garde du corps. En dehors il adopte tout de même pour une pose plus tranquille et décontractée. Il possède une stature élancée, mince avec l'apparition de quelques muscles sur le torse et les avant-bras. En réalité, il essaye de devenir musclé pour son travail, faisant régulièrement du sport. Mais il n'en voit pas encore trop les changement. Il se pourrait que cela ne marche pas plus que ça.
Passons maintenant à son visage, tout aussi banal que l'ensemble : le visage fin, allongé se terminant par un menton ni pointu ni trop rond, avec un teint légèrement pâle, le temps n'est pas tellement à son avantage, la pluie ne fait pas bronzer malheureusement. Sur le sommet de sa tête se trouve des cheveux blancs courts en bataille, vu qu'il ne se les coiffe jamais ou alors quand il doit surveiller quelqu'un lors d'un bal et qu'il doit s'habiller avec des vêtements de hautes qualités pour pouvoir se fondre dans la masse de personne. Il a de long yeux violets vifs dont le reflet de lumière y étincellent.
La bouche mince et souriante semble montrer sa bonne humeur, mais encore ici, ce n'est qu'une apparence. Il a des épaules carrées et des mains fines, qui le permet d'être très minutieux. Après tout son apparence doit correspondre à n'importe quel autre, pour ne pas se faire repérer. Il a également un tatouage en dessous de l'œil, erreur de jeunesse. Mais là aussi il le cache parfois avec du fond-de-teint pour éviter de se faire repérer très vite.
S'habillant toujours de noir, il n'est pas très repérable dans la nuit, ce qui lui permet de ne pas se faire repérer. Il aime se déguiser et se faire passer pour ce qu'il n'est pas. Il aurait pu être acteur dans une autre vie, mais il n'a pas choisi ce travail.


Description psychologique :

La réalité est parfois difficile à accepter. Mais pourtant elle est là, sans que nous puissions la changer. Accepter les autres est aussi une épreuve difficile, qui demande de l'entraînement et de la patience. Mais après tout, est-ce que l'on hait par qu'il y a en eux quelque chose qui nous rappel des mauvais souvenirs ou notre origine ? Michael est ce genre de personne qui a du mal à accepter les autres, surtout les personnes dotés de vices. Après tout il les hait tout simplement parce qu'il vient d'un milieu qui où la corruption est omni-présente, et qu'elle ne fait qu'un avec le quotidien. Voulant combattre tout ceci, il a jugé utile de se donner pour mission de tuer tout ceux qui serait en désaccord avec sa philosophie. Le mal doit être éradiqué, même si il doit mourir pour ça. Dans cette sorte de vocation qui l'aveugle, il ne se rend pas bien compte qu'il passe désormais dans le camp qu'il veut détruire, puisqu'il massacre plus d'une personne, âgée ou jeune.
Le « Robin » de la ville prend des airs de héros alors qu'il n'en ai rien : il pourrait vous paraître pitoyable, idiot et borné de vouloir faire une telle chose, alors que le monde regorge de vermine. Ne se remettant jamais en question, nul d'entre les habitants ne sait qui il est vraiment. Il cache sa vrai face le jour, restant dans son coin à observer le moindre geste et parole. Il est capable de prendre et imiter n'importe qu'elle apparence, pour mieux attraper sa proie dans ses filets. Il en perd donc peu à peu la sienne, ne sachant plus qui il est vraiment. Son intelligence, son adresse et son génie peuvent l'aider dans son but, mais aussi le sortir de situation complexe et même dangereuse. Il ne fait confiance à personne, sauf peut être à lui même. Déloyale, malhonnête envers ceux qu'il méprise, il garde tout de même un bon côté envers les plus faible, jusqu'à être généreux, charitable et aimable.
La seule partie de lui qui reste obscure, c'est cette volonté de faire du mal … de tuer … de voir le sang s'écouler de ses victimes et voir leur tête quand il leur apprend ce qu'il a l'intention de faire. C'est dans ses moment qu'il rentrerait presque dans une folie meurtrière, massacrant la personne en face de lui. Il y prend plaisir, et c'est une partie de lui même qu'il lui fait atrocement peur. Parfois lui vient des pulsions de violence alors qu'il n'en veut pas et tue des personnes qu'il ne voudrait pas. Ces pulsions vont-elle cesser ou redoubler de puissance ? Ne serait-il pas mieux d'arrêter de jouer les braves et le surhomme ?


Ce qu’il aime : En réalité, Michael n'aime pas grand chose à part se faire passer pour ce qu'il n'est pas, voir ses plans être couronner de succès, et l'instant où il tue quelqu'un de ses propres mains.

Ce qu’il n’aime pas :Comme vous l'avez sans doute compris, il déteste les personnes corrompues et tous les vices qui vont avec.

Autres choses à signaler : Non, rien de bien inquiétant.

¤~Histoire~¤


Toute personne vivant sur cette terre doit son caractère et ses ambitions à son passé, sa propre expérience des choses et la vision qu'on lui a montré du monde. Michael est donc tel qu'il est à cause de ses origines qu'il veut renier et qu'il veut détruire. La simple pensée envers se qu'il s'est passé dans sa vie le rend malade et c'est pourquoi il n'en parle jamais. Malheureusement pour lui, je suis la personne qui se doit de retracer son parcours à travers le temps, parce que cela en devient nécessaire. Peut être, après ceci, pourriez vous le pardonner pour ses péchés, si cela vous est possible.


Michael Perry est né un 9 novembre. Jour où il neigeait déjà à gros flocon depuis une bonne semaine. Sa mère accoucha dans la souffrance, entre la vie et la mort. Finalement, elle décéda quelques jour suivant l'enfantement. Jamais il n'eut le « plaisir » de pouvoir la connaître. Mais finalement cela valait mieux. Il n'était pas un enfant voulu, puisque qu'il n'était qu'un « bâtard », et que le mari de sa mère, qui ne voulait pas de lui, le confia à l'église. Au début, Michael était resté sous silence jusqu'à ses 10 ans, où il pu enfin sortir de ce cocon où il lui était interdit de parler sauf si on lui donné la paroles. Il avait reçu cependant une éducation complète. Il fut envoyer dans une paroisse, où il fut sous la tutelle d'un curé. Cet homme était ignoble, sadique et pervers. Il n'hésitait pas à faire souffrir Michael que ce soit physiquement où mentalement. Au départ, il lui faisait juste faire de lourde corvée, assez pénible jusqu'à ce qu'il lève la main sur lui. Recevant des corrections pour des actes qu'il n'avait pas commis, le jeune homme âgé alors de 13 ans vivait un enfer. Puis vint les scènes d'humiliations. Nu dehors en pleine pluie, devant lui où devant des autres personnes. Attaché dans les sous-sols par des chaines, venaient ensuite les abus sexuels. L'homme cependant, qui avait pris de l'âge, mourut un jour de grand froid. Un grand soulagement pour Michael, qui cependant redoutait de rester dans les mains d'un autre être perverti, s'enfuit sans demander son reste. Quelques années à vivre comme un ermite et mendiant, il rejoignit finalement la capitale en quête de travail.
Une fois sur les lieux, à l'âge de 18 ans, il devint domestique dans un manoir. Durant les quelques années qu'il y passa il pu découvrir la vrai nature de certain noble. Ne cherchant qu'à escroquer plus riche pour pouvoir toucher à la richesse. Tuer d'autres hommes pour gravir les échelons et remonter dans l'estime de la reine. Tromper sa femme, parce qu'après tout il faut être « bon vivant ». Manger à sa faim, si ce n'est même plus ainsi qu'éliminer ou punir tout être inférieur à soi. Encore un fois, choqué de voir une société pareille. Il s'enfuit en seconde fois. Ayant vu et connu tout les vices et travers de la société, il pouvait se le dire : oui ! Il avait la haine de tout ceux qui abusaient des faibles. La haine de devoir croiser la misère et voir le creuser les écarts sociaux. Il en avait assez mais se sentait coupable au fond de lui. Il se devait de changer tout cela, renverser le monde … ou du moins essayer. Qui sait peut être qu'un jour tout cela changerait.
La première victime que Michael choisit fut son maître en qui la répugnance avait grandi de jour en jour. La mission fut d'une simplicité étonnante. Mort au rat dans un verre de vin suffisait amplement. Mais il n'avait pas eu la satiété de vengeance, il aurait voulut le tuer de ses propres mains, sentir son regard terrifiant sur lui, c'est cela qu'il recherchait. Les prochains meurtres seraient meilleurs, et d'autant plus élaboré. Après tout il ne fallait pas se faire prendre par la police. Aujourd'hui, Michael ne compte plus à combien de victime il en ait. Il s'en fiche, même si certain serons inoubliables à cause de la folie qu'il y a intégré. Depuis peu lui vient des pulsions de meurtre incontrôlable. Cela va-t-il se calmer ou accroitre de plus belle ? Qui sera sa prochaine victime ?




[si il y a le moindre problème, n'hésitez pas !]
Revenir en haut Aller en bas
http://london-kuroshiti-rpg.forumperso.com/forum.htm
 
London's Murder follow you ♫
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bloody London
» Murder Party "Apothéose"
» Murder Party Harry Potter
» I'll follow you until you love me, Papa~paparazzi ! [Pv Sasuke]
» Follow me in Wonderland ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji - Black Butler RPG :: Présentations :: Présentations :: Fiches Validées :: Personnel-
Sauter vers: