AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Stradivarius Strauss

Aller en bas 
AuteurMessage
Stradivarius Strauss
† This is Blind Madness ♪ ~
avatar

Date d'inscription : 22/01/2011
Nombre de messages : 47

Feuille de personnage
Age [RP]: A peine plus de 19 ans. 343 ans, né en 1549.
Fonction/Rôle: Ange. Sans protégé. Une quoi ? Une fonction ? Plait-il ?

MessageSujet: Stradivarius Strauss   Sam 22 Jan - 23:34

¤~Généralités~¤

Nom : Strauss

Prénom : Stradivarius

Race : Ange [Déchu]

Age : A peine plus de 19 ans. 343 ans, né en 1549.

Sexe : Cela m’a tout l’air d’être un beau mâle ♂

Rang : Whoot ?

Rôle/Fonction: Ange. Sans protégé. Une quoi ? Une fonction ? Plait-il ?

Nationalité : Actuellement, Anglaise.

Sexualité : Tout ce qui se mange ! Hm, pardon ? C’est pas de cela qu’il s’agit ?


Avez vous lu le règlement ? :
Spoiler:
 


¤~Descriptions du personnage~¤

Description physique :


Ce n’est pas parce que l’on ne voit plus son minois, ou touts autres choses d’ailleurs qu’il faut se laisser aller à l’excès et devenir plus moche que toi là-bas dans le fond. Déjà qu’une partie de celui-ci est caché par les bandages blancs qui lui recouvrent les yeux, bien que cela lui donne une certaine classe. Un petit quelque chose qui reflète à la fois son innocence d’antan et sa folie d’aujourd’hui. De plus que sa peau est plus blanche qu’un cachet d’aspirine recouvert de Blanco, si les pansements n’avaient pas des coutures noires, on pourrait presque croire qu’ils font parti intégrante de sa peau. Il est blanc donc, néanmoins cela lui va pas trop mal, il n’a pas l’air malade juste dépourvu de couleur. En parlant de blanc, parlons de ses cheveux. Justement, ils sont tout aussi immaculés. Peut-être qu’à l’origine Stradi était albinos, pourtant j’en doute. Ses cheveux donc, blancs comme nous le disions, plutôt agréable au touché, fins. Et coupé principalement n’importe comment, ils retombent de partout sans dépasser une certaine longueur soit celle de sa nuque. Ce qui, mine de rien rajoute à son caractère d’Être instable et encore une fois donne un certain charme. A moins qu’on n’aime tout ce qui est bien carré. Occupons nous de ses yeux à présent, ô comme ils sont magnifique ! Si je vous assure ! Quoi, pardon ? Inexistant, oh c’est vrai, excusez-moi. Cependant, il en a eu autrefois, et pour ceux que cela intéressent ils étaient gris, un gris très clair avec quelques petits reflets bleutés. Mais passons, ils appartiennent au passé maintenant. Ses lèvres sont très fines, mais cela on s’en fou, je fais un détour par là surtout pour mentionner le fait que ces dents sont extrêmement pointu, à se demander si il ne les lime pas.

Occupons nous à présent du corps de ce bonhomme. Stradivarius n’est pas le plus grand des anges puisqu’il mesure à peine un mètre soixante. Et oui, il peut être catalogué de « nain » par les mauvaises langues, n’empêche que malgré sa taille il n’est pas si fragile qu’il pourrait en avoir l’air. Autrement, il est bien fait, ni maigrelet, ni gros, ni super musclé ni complètement dépourvu de force. Et pour ceux qui se demanderaient, oui bien qu’il soit petit il semble bien avoir dix-neuf ans d’une certaine manière. Autrement, il n’a pas vraiment de style particulier. A vrai dire il s’habille avec ce qu’il trouve, pourtant il ne ressemble jamais à…et bien à rien. Non, le fait de ne pas avoir de goût particulier lui donne un certain style excentrique collant parfaitement à son caractère. Il n’a pas de tatouage, cela dit il a un piercing à la langue. Et il peut lui arrive de mettre une boucle d’oreille doré qui se rejoint par une chainette à sa lèvre[Voir Bonten de Amatsuki], mais pas tout le temps.

Particularités :

• Stradi a des bandages sur les yeux, pour cause il n’a pas d’œil et est de ce fait aveugle. Néanmoins ses autres sens sont si développés qu’on a parfois l’impression qu’il peut voir.

Description psychologique :

Vous voyez le type hyper sympa là-bas au coin de la rue ? Oui celui-ci qui rend service à qui en a besoin, qui offre des bonbons aux enfants sans aucune arrière pensé, qui passe son temps à sourire et qui respire la joie de vivre. Oui ? Et bien ce n’est pas lui. Certes à une époque ce vieux toqué naïf aurait très bien pu le représenter mais plus maintenant. Depuis plusieurs années, voir des décennies, Stradivarius avait viré bien à l’opposé de l’être qu’il était à l’origine. Il avait glissé vers les méandres de la folie pour devenir pire que fou. L’Ange, qui n’avait plus rien d’angélique, mise à part peut-être sa paire d’ailes qu’il avait conservé, n’est plus qu’une ombre qui passe. Cela dit, il faut se méfier des ombres, elles sont voraces[Seul les adeptes de DW me comprendront, Vashta Nerada, tout ça]. En parlant de voracité, méfiez vous, humains, ne le côtoyez pas de trop près si il est affamé notre ami à une certaine tendance à apprécier la chair humaine. Il est, pour la plupart du temps, incapable de tenir une conversation. Son esprit ne reste pas concentrer et son discours devient vite sans queue ni tête, répondant tantôt correctement, parlant intelligemment pour dérivé vers des choses sans aucun rapport, revenir à la conversation et dérivé à nouveau. Il lui arrive souvent de rire sans raison, une sorte de petit « Hihihi » sinistre et inquiétant, ou totalement hystérique. Il n’est pas tant calculateur, ni manipulateur, il aurait pu si son esprit n’était pas si embrumé par sa folie récurrente. Il n’est pas moins inoffensif, au contraire, ce n’est pas le fou sans danger, lui cela le rend dangereux. Oh, pas tout le temps mais parfois, souvent même, il peut devenir violent, et même sauvage. Il n’a d’ailleurs là, plus rien de civilisé, déjà qu’en temps normal ce n’est pas vraiment ça, il n’est plus qu’une bête. Autrement, il aime à se déplacer de manière particulière, à reculons ou en tournant, qu’importe qu’il soit aveugle, au départ il y a eu des accidents, mais il maitrise de mieux en mieux. Après tout, cela doit bien faire plus d’un siècle qu’il est dépourvu de la vue. Un siècle au moins qu’il est dingue.

Autres choses à signaler : :

• Il a une certaine tendance à l’anthropophagie. Qu’il tue, ou qu’il se sustente de cadavres trouvés, il n’en a que faire.
• Pourquoi Stradivarius ? A l’origine l’ange n’a pas de nom, ou peut-être ne s’en souvient-il pas ? Qui sait ! Toujours est-il qu’une fois arrivé sur Terre, l’une des premières choses qui à retenu son attention et l’a plus ou moins rassuré, est la douce mélodie des violons. Dans ce cas pourquoi ne pas adopté le nom donné aux meilleurs de ceci ? Même si à la base ce n’est que le nom de famille latinisé du luthier qui les fabriquait.


¤~Histoire~¤

Si l’Enfer est pavé de bonnes intentions. Le Paradis lui l’est d’hypocrisies sans nom. C’est tout du moins l’avis de notre Angelot qui avait pourtant correctement commencé sa vie de chérubin . A vrai dire il ne se souvient plus bien si il est né ange ou si il l’est devenu. Du plus loin qu’il se souvienne il a toujours eu cette apparence, mais étant ce qu’il est il n’y mettrait pas sa main à couper. Mais peu importe, intéressons nous plutôt à une partie de son existence. Comme je le disais, l’être ailé avait tout bien « Commencé » si je puis m’exprimer ainsi. C’était un emplumé tout ce qu’il y a de plus…Ange. Virevoltant de nuages en nuages, observant le monde d’en bas, respirant l’innocence et la bienveillance. Il brillait avec les oiseaux, chantait avec le soleil, ou pas en fait. Non vraiment il était probablement l’ultime cliché de l’Ange cul-cul la praline, limite j’ai des petits cœurs autour de moi tellement le monde il est beau, il est gentil. Et puis un jour ! Un jour, ça doit être l’équivalent de la crise d’adolescence chez les « Ailes Blanches », il décida d’aller jeter un coup d’œil sur la Terre, de beaucoup plus près. Aussi, laissa-t-il tomber son nuage et descendit ici-bas.

Et quel désillusion ! Le monde terrestre qui avait l’air si amusant vu d’en haut se révélait être un avant goût de l’enfer pour notre ami. Mensonges, complots, hypocrisies, manipulations, tortures…et tout ce dont est capable la race humaine commença à rendre Stradivarius plus ou moins renfermé. Oui, au départ il se replia sur lui-même, il aurait très bien pu rentrer chez lui mais non. Et puis, tout n’est pas noir, forcement quand on croit être perdu dans un tunnel de terreur sans fin, il y a toujours une lueur qui fini par vous aveugler. Généralement, c’est un train, parfois c’est la sortie. Et c’est donc la sortie qui se présentait à l’emplumé. Celui-ci trouva en la personne de Willem Strauss, un jeune gamin d’une quinzaine d’année un ami comme il n’en avait jamais eu. Celui-ci devînt d’ailleurs le petit protégé de Stradi qui plus tard adopterait son nom de famille.

Willem Strauss donc ! Malheureusement, ce gamin malgré une personnalité adorable avait de sérieux problèmes de santé, tant physique que psychologique, ayant tendance à la dépression. Malgré touts les efforts de Stradivarius pour le protéger celui-ci mit fin à a sa vie un soir de Décembre alors qu’il approchait de sa vingt-cinquième année. L’ange, qui avait depuis sa rencontre avec l’humain reprit confiance en ce monde malgré le caractère de ce dernier, fut particulièrement touché. Mais ! Il se rassura bien vite, après tout il était un ange, non ? Il retrouverait sans aucun doute Willem là-bas. Le chérubin retourna donc au Paradis, qu’il avait quitté depuis un bon moment. Seulement il ne trouva pas Willem, bien sur que non ! Ce dernier s’était suicidé, ce qui est un pêché sans nom, vraiment ! Son âme était soit en Enfer ou condamnée à errer, de toutes façon à présent ce n’était plus leur problème. Lui ? Il n’en revînt pas, il commença à éprouver une certaine haine pour ce lieu céleste, à entrevoir en cet endroit utopique qu’une belle illusion qui cachait une cruauté et une hypocrisie sans pareils.

Petit à petit, il sombra dans la folie, ne supportant plus la vu de cette réalité qui s’ouvrait devant ses yeux il commit l’irréparable. Il s’arracha lui-même les yeux pour ne plus être obligé de constater tout cela. Seulement il devînt encore plus fou, le traumatisme ? Peut-être ! Stradi retourna sur Terre. Seulement il n’était plus ce qu’il était, il n’était même plus l’ombre de lui-même. Sa haine pour ces semblables se répercuta sur les humains, sur toutes créatures vivantes dotés de la parole. Petit à petit, il devînt ce que l’ont peu nommé un « Ange déchu », pire qu’un démon par moment.

Il s’établit à Londres, et il vit ici depuis plusieurs années. La bête, le fou, ou encore le « Sans yeux », en version anglaise la plupart du temps, sont désormais ses surnoms les plus courant. Il n’est plus qu’une ombre, rien de plus, qui erre dans les rues de la ville. Effrayant les passants, qu’il peut à présent prendre pour ses jouets…ou ses repas ~


Protected by Copyscape Web Plagiarism Check


Dernière édition par Stradivarius Strauss le Dim 23 Jan - 0:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://doctorwhosherlock.forumsactifs.com/
 
Stradivarius Strauss
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Les Immortels) Le Stradivarius recrute!
» Caroline Strauss [S]
» Claude Levi-Strauss et les musulmans , voici des extraits du livre de
» Race et histoire [Claude Lévi-Strauss]
» Mira-nee!!! xD *Lisanna en mode calin* [Prèz Lisanna Strauss]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji - Black Butler RPG :: Présentations :: Présentations :: Fiches Validées :: Anges-
Sauter vers: